Résidence spontanée de recherche - nature et sacré

Février 2020

En duo avec l’artiste Béatrice Darmagnac. Avec l’aide de la Galerie de l’Artothèque de Gondrin.

Il s’agissait de passer trois jours ensemble, dans 3 lieux. La chapelle Saint-Martin, la chapelle Saint-André, et le lavoir de Lasdoutz.

Nous n’avons apporté presque rien, un voile de dentelle noir, des fleurs artificielles, des piquets de bois, un téléphone portable, de la ficelle de couleur bleue, des bougies, un vieux drap de coton, une lampe à led empruntée, de la cendre.
Faire dans une économie de moyen, avec ce que nous trouvions autour de nous, la dépouille d’un rouge-gorge, du sable.
Questionner Nature et Sacré, c’est s’interroger sur le geste, la lumière. L’intervention est ténue.



Rouge-gorge. En duo avec Béatrice Darmagnac. Boucle vidéo HD couleur, 30sec. Chapelle Saint André. 2020





Rayon. En duo avec Béatrice Darmagnac. Piquets de bois, lampadaire, environ 240cm de diamètre. Chapelle Saint-Martin. 2020



Rayon. En duo avec Béatrice Darmagnac. Piquets de bois, néon, environ 240cm de diamètre.
Vues d’exposition La 16ème station, Artothèque deGondrin. 2021





Sans-titre. Fleur artificielle, sable. Chapelle Saint-André. 2020





Je passe mes songes dans le cours de ton eau. Bandelettes de drap de coton.
Vue d’installation, Lavoir de Lansdoutz. 2020